Pardonnez-moi les jeunes. La nostalgie. C’est que je suis toujours en compagnie d’adultes. Les adultes sont si déçus, si effrayés…si perdus…ils ont une opinion si négative de la vie. Ce n’est pas de la faute à personne. Comment puis-je grandir ? Comment puis-je aspirer à autre chose ? Quand je lève la tête et que j’ai une idée que j’aime…pourquoi est-ce que ça doit toujours être une idée d’enfant ?

-Il Supplente